Vient de paraître… Crimes d’autrefois dans le Pays de Fouesnant.

Vient de paraître mon nouveau livre Crimes d’autrefois dans le Pays de Fouesnant, aux XVIIIe et XIXe siècles. Un livre richement illustré, tout en couleur.

L’immersion dans les archives judiciaires relatives au Pays fouesnantais a pour objectif de revisiter un pan de son histoire sociale et culturelle et d’éclairer son passé souvent méconnu.

Voleurs d’abeilles, incendiaires vengeresses, visionnaire de Marie-Madeleine, « chauffeurs » redoutables, assassins diaboliques, empoisonneuse de vaches… Vingt affaires passionnantes – des crimes ou des délits parfois gravissimes, parfois insolites – qui s’y sont déroulées entre 1700 et 1900, lèvent le voile sur la vie de nos aïeux à l’épreuve de la violence, de la peur, mais aussi des passions. Elles révèlent bien plus que des coupables, elles dépeignent l’époque et la société qui ont permis leur éclosion… et elles campent magnifiquement les femmes et hommes ordinaires des xviiie et xixe siècles. En effet, la parole est donnée ici aux gens du peuple, aux humbles, pour mieux pénétrer au cœur de la société d’antan qui prend alors tout son relief. Et l’on suit sa marche vers la modernité, en mettant en évidence l’évolution des mœurs et des mentalités sur ces deux siècles.

Cette étude n’est pas une épopée du crime, mais son explication par l’analyse minutieuse de ses causes et effets. Il s’agit tout d’abord de dégager des faits de violence ayant secoué de loin en loin le paisible Pays fouesnantais, les figures multiples de l’insécurité. Elle va nous permettre ensuite de mesurer l’influence de la misère, de la folie ou de l’alcool, ou la force des passions, parfois entrelacées, de la jalousie, de la haine, de la vengeance, dans le passage à l’acte. Finalement, ne s’agit-il pas de rechercher, dans l’apparente marginalité de ces criminels, de nos criminels, notre part d’humanité ?